COMPTE RENDU – COMPAGNONNAGE EN MEDECINE GENERALE

COMPTE RENDU

COMPAGNONNAGE EN MEDECINE GENERALE

CENTRE DE SANTE RURAL DE KINTINIAN

DU 16 NOVEMBRE AU 2 DECEMBRE 2019

 

Référent expert:

Dr Etienne ASTOUL

Médecin généraliste

 

 

Cette mission fait suite à au séjour d’une équipe EDA au CSR de Kintinian en octobre (1 médecin généraliste, 1 sage femme et 1 infirmière).

Deux intervenants pour la mission de novembre : une sage femme, un médecin généraliste.

 

Objectifs :

  • partenariat, échanges, formation complémentaire des médecins généralistes du CSR au raisonnement clinique et à la thérapeutique
  • améliorer la prise en charge des patients en favorisant les échanges entre les médecins et les soignants, infirmiers
  • faire progresser le centre au niveau de l’hygiène et de la PCI
  • optimiser le parcours de soins dans l’organisation des consultations

 

Déroulement de la mission

Nous avons débuté notre mission le mardi 19 novembre avec 1 jour de retard suite aux évènements de Fatoya. Un accord étant intervenu le lundi 18.

L’accueil a été très chaleureux. Le « staff » qui a lieu tous les matins à 8h30 a été repris dans son intégralité malgré notre arrivée tardive.

Le médecin chef, le docteur Alama Konaté, s’est mis immédiatement à notre disposition pour organiser notre collaboration. Il nous a donné son bureau pour poser nos effets personnels.

Il nous a accompagné dans une visite exhaustive du centre dès ce premier contact.

 

Observation et constats initiaux

La salle de soins est dans un état lamentable : tables d’examen, « déglinguées » , cassées, sales , recouvertes de sacs plastiques roses…

D’emblée, je propose de restaurer quelque peu ce matériel, avec des planches neuves et des matelas, la commande est effectuée le jour même.

Les locaux sont plutôt mal utilisés. Beaucoup de salles sont remplies de cartons car il n’y a pas de lieu de stockage.

La salle de consultation est utilisée par les 3 médecins du centre : le Dr Moussa Camara, le Dr Bengali Camara, tous les deux médecin thésés, le Dr Sekou Konaté lui est thésard. Cette salle est un lieu de passage où se croisent les patients consultés, ceux qui viennent déposer leur carnet de consultation et ceux qui viennent montrer les résultats du labo.

 

Activités réalisées

J’ai participé aux consultations, examinant les patients avec les médecins, complétant l’examen avec observation des gorges, observation des oreilles (avec otoscope apporté et laissé sur place)

Nous avons travaillé sur le raisonnement clinique et diagnostique.

Apprentissage de gestes cliniques et petite chirurgie :

palpation d’une rotule, pratique du TR, thrombectomie hémorroïdaire

 

L’après midi causeries autour de cas cliniques :

  • infections respiratoires aigües
  • hypertension
  • diabète
  • infections urinaires
  • infections cutanées

 

Après le staff visite des patients vus dans la nuit.

En particulier :

  • un enfant brûlé à 20%
  • une personne âgée avec une grosse insuffisance cardiaque
  • une ascite sur néoplasie probable
  • une parésie d’origine centrale
  • un sub OAP qui s’avérera être un infarctus (vu par notre cardiologue à Siguiri )

 

Résultats observés

La salle de soin a été restaurée et réorganisée.

Deux tables solides en bois couvertes d’un matelas ont été mises en place avec une crédence pour poser les instruments. Tout ceci a été réalisé pendant notre séjour montrant une bonne réactivité et une bonne écoute du directeur de centre. Ces travaux ayant été pris en charge par la trésorerie du centre.

 

Salle de soins avant

Salle de soins après

 

 

Meilleure organisation au niveau des consultations.

Pendant notre séjour une table a été installée à l’entrée de la salle de consultation ce qui permet de trier les entrées et sorties de cette salle.

Les formations ont été suivies, les discussions ont été animées.

Le chemin sera plus long pour modifier certaines pratiques comme  l’ abus d’antibiothérapies peu adaptées.

 

Points forts

Un directeur de centre très à l’écoute et ravis de notre collaboration.

Des jeunes médecins prêts à travailler, à se former.

Un centre de santé dans une zone très habitée d’où un recrutement divers et varié, d’un petit hôpital avec des urgences qui relèvent souvent de la médecine générale.

14 lits d’hospitalisation qui permettent de suivre les patients. Une présence médicale 24h/24h qui a le mérite d’exister.

 

Points à améliorer

L’hygiène, la propreté mais qui sont étroitement liées à l’adduction d’eau qui est très problématique et à l’élimination des déchets biomédicaux et ménagers. L’absence d’un incinérateur est un vrai problème de santé publique pour la communauté.

Il est vrai que cette ville de Kintinian, avec ses rues en latérite, est particulièrement exposée à une poussière rouge qui pénètre partout …

Je n’ai pas assez insisté sur la collaboration à améliorer avec les infirmiers ou faisant fonction pour que tous soient d’avantage impliqués dans la prise en charge des malades.

 

Recommandations pour la suite des actions.

Continuer la formation des sages femmes.

Élargir la formation des chefs de centre de santé.

J’ai rencontré les chefs de centre de toute la région de Kintinian, je les ai informés que nous organiserons pour eux des sessions de formation aux premiers soins dans les prochaines missions.

 

Conclusion

L’accueil des médecins et de l’ensemble du personnel est extrêmement chaleureux.

Ce centre à taille humaine peut être un pôle de santé pour la sous préfecture de Kintinian. L’action de formation et d’accompagnement de notre ONG peut être bénéfique pour ce centre et son environnement. En espérant un appui pour les infrastructures.

Laisser un commentaire