Compte rendu de mission – Juin 2019 – Kankan- Chirurgie gynécologique

COMPTE RENDU Chirurgie gynécologique

HOPITAL REGIONAL DE KANKAN

du 8 au 24 juin 2019

Référents experts :

Dr Thierry KANDEL, médecin anesthésiste

Dr Anne-Marie LECHARTIER, chirurgien gynéco-obstétricienne

Batoul LYAKOUTE, infirmière de bloc

Introduction

EDA intervient régulièrement dans le service de gynécologie obstétrique de l’hôpital régional de KANKAN dirigé par le Dr Souare. Batoul nous a présenté à tout l’hôpital et nous avons pu grâce à sa connaissance d’EDA et de Kankan nous intégrer immédiatement.

Objectifs de votre mission

  • Formation à la chirurgie gynécologique des internes, participation au programme de synthésars (AML)

  • Evaluation de la stérilisation et de la détersion et hygiène au bloc (Batoul L))

  • Formation des IADE et évaluation du service des urgences (Thierry K)

Déroulement de la mission (chronologie, accueil, interlocuteurs….)

Notre séjour a été marqué par l’absence du chef de service venu nous rencontrer le soir de notre arrivée à hôtel et qui reviendra 3 jours avant notre départ. Nous avons de ce fait travaillé plutôt avec le Dr Kaba, son adjoint.

Les élèves de chirurgie seront au nombre de 6, diversement présents du fait des activités de la maternité. Ce sont des jeunes médecins qui ont fini leur médecine générale et qui travaillent bénévolement dans le service attendant un concours d’intégration ou de trouver des fonds pour valider la gynécologie obstétrique à l’étranger.

Les Dr DOMBOUYA (HRK), libéré par le chef de service de la charge obstétricale et Dr Ousmar KEITA (hôpital préfectoral de Kouroussa) ont été présents tout le temps. Le Dr DIABITE (hôpital préfectoral de Mandiana) est venu la première semaine puis sera rappelé dans son hôpital. Le Dr Fofana (HRK) sera présent la deuxième semaine. Les Dr KEITA et MAMOUDIA très peu présents car la maternité avait besoin d’eux.

Jour

Lieux

Activités

Samedi 8 juin

Voyage pour Bamako

Dimanche 9 juin

Voyage pour kankan

Rencontre Dr SOUARE

Lundi 10

KANKAN

Consultations / cours

Mardi 11

KANKAN

Consultations/ 2 interventions / cours

Mercredi 12

KANKAN Consultations/ 2 intervention / cours

Jeudi 13

KANKAN Consultations/ 2 interventions / cours

Vendredi 14

KANKAN Consultations/ 2 interventions / cours

Samedi 15

KANKAN

Visite / 1 intervention / cours

Dimanche 16

KANKAN

Cours / visite

Lundi 17

KANKAN

Consultations/ 2 interventions / cours

Mardi 18

KANKAN

Consultations/ 2 interventions / cours

Mercredi 19

KANKAN

Consultations/ 2 interventions / cours

Jeudi 20

KANKAN

Consultations/ 2 interventions / cours

Vendredi 21

KANKAN

Consultations/ pansements / cours

Samedi 22

Départ SIGUIRI

Dimanche23

Siguiri Bamako Paris

Lundi 24

Arrivée Bordeaux

TOTAL

62 consultations

17 opérées

Activités réalisées :

A/ rapport de Batoul LYAKOUTE, IBODE

Par rapport à mes trois précédents séjours j’ai trouvé que beaucoup d’efforts avaient été faits sur la détersion et la préparation des patientes (douche et 4 temps faits).
Il faut également noter un mieux sur le lavage chirurgical des mains de la part de tous les intervenants.
Il faudrait trouver un moyen pour noter si la serviette pour s’essuyer les mains a été changée.
Le programme opératoire est maintenant écrit au tableau : progrès notable, mais Mariam CONDE, l’infirmière anesthésiste chef de service, se plaint du manque d’anticipation de certains opérateurs qui ne programment qu’au dernier moment et du coup il ne peut pas y avoir de consultation d’anesthésie et de bilan préalable.

Organisation des boîtes

Encore des améliorations à réaliser. Peut être que la création d’un classeur avec la liste du matériel de chaque boîte et des photos (écrit difficile) pourraient aider.
La formation du personnel de stérilisation avec apprentissage du nom des instruments serait utile.

Anticipation

Chaque jour nous avons travaillé à améliorer l’anticipation des interventions par la préparation du matériel nécessaire. Protocoles et classeur de préparation des différentes opérations.
Problème récurrent de l’électricité
Scialytique sur batterie est un progrès.
Une deuxième aspiration serait utile.
Groupe électrogène qui prendrait le relais lors des coupures représenterait un grand progrès
Le décompte des compresses (amélioration) est à systématiser. Il faut travailler la méthodologie car l’addition et la soustraction, opérations complexes, sont mal maîtrisées.
Etagère sabots des deux côtés du bloc avec code couleur pour sabots blocs

B/ RAPPORT ANNE MARIE LECHARTIER

FORMATION

Les médecins ont été très motivés et assidus quand les obligations du service leur permettaient de venir.

Cours théoriques réalisés :

        • Moyens : power point, cahier et dessin, une clef USB a été remise à chaque étudiant
        • Apprenant :
          • synthésars : aucun cours n’a été possible faute de temps
          • chirurgien gynéco-obstétriciens : Dr Souare Dr Kaba,
          • chirurgien généraliste : Dr Kaya
          • 6 médecins généralistes en formation de gynécologie
        • Thèmes retenus :
          • excision : dangers, anatomie du clitoris , reconstruction
          • anatomie utérus, du pelvis, statique pelvienne
          • prolapsus
          • endométriose
          • Initiation à la sexualité

Cours pratiques :

  • Hystérectomie par voie haute , pas de cas de voie basse
  • Prolapsus technique à aiguille de Rosenthal (déjà initiée par le Dr Boudinet)
  • Chirurgie du sein (abcès, adénofibrome)

Interventions :

17 patientes opérées :

  • 3 prolapsus voie basse technique aiguille
  • 8 hystérectomies voie haute pour utérus polymyomateux ou sténose cervicale
  • 2 kystes ovaires
  • 1 plastie tubaire infertilité avec dilatation sténose cervicale
  • 1 abcès du sein
  • 1 adéno-fibrome du sein
  • 1 cancer du sein T3 N + refus de mastectomie après accord
  • 3 cancers du col dont deux métastatiques en fin de vie un inopérable référé à Conakry

Prise en charge d’une rétention urinaire post opératoire par une semaine de sondage intermittent succès !!!

Prise en charge psychologique avec Batoul thérapie familiale, dénouement des conflits

Retour à domicile avec «  auto » sondage par la mère après un mois de sonde à demeure et contraception

1 mort maternelle pendant notre séjour : pas d’hypothèse retenue 

Sur les 17 opérées, on note 3 suppurations de paroi

Consultations :

Chefs de service Dr Souare et Dr Kaba très coopérants et ont assuré le recrutement des cas .

Nous avons vu 61 femmes (infertilité, troubles du cycle, douleurs), cancers du col (3 cas dont deux en phase terminale), un cancer du sein (refus chirurgie), pathologies du sein bénignes.

Sur 61 patientes deux seulement avaient encore leur clitoris !

Complications suite à une excision sur bébé de un an (excisé à 5 jours de vie), et les médecins et infirmiers présents ne voyaient pas qu’elle était excisée tellement pour eux une fillette n’a pas de clitoris !!

Après discussion la fillette a été « coupée « au village ». L’excision se réalise en général vers 12 ans au village, au poste de santé ou au centre hospitalier. Les fillettes non excisées sont mise au ban par les « coupées » qui ne veulent pas jouer avec elle à la récréation. J’ai toutefois parlé à tous des malheurs et de l’illégalité de l’excision, et de la reconstruction clitoridienne aux étudiants et aux patrons de chirurgie.

Points forts :

Médecins très motivés et assidus quand libres du travail de la maternité (6 volontaires , deux seulement totalement libérés de la charge de l’obstétrique)

Points à améliorer

Salle de réveil fonctionnelle 24h/24

Electricité constante pour sécuriser la stérilisation et le bloc

Deuxième aspiration utile

Marqueurs de stérilisation indispensables

Fermeture des portes des salle de bloc au début de l’intervention pour éviter le va et vient « salle de spectacle » y compris de personnes en sabots extérieurs et en blouse.

Perspectives :

Etablir un programme écrit de formation sous forme d’un cahier avec des modules à cocher.

Ne pas hésiter à repartir des notions de base : cycle menstruel par exemple.

Envisager un programme étendu de formation à la gynéco médicale : trouble règles, ovulation, stérilité, et cancer du col.

Former tout le monde à l’inspection visuelle à l’acide acétique) et à l’histoire naturelle du cancer du col : synthésars, sages femmes et médecins.

Finir la formation de la prise en charge du prolapsus à l’aiguille

POUR LES EQUIPES SUIVANTES

Venir avec pot et formol si cancérologie car il n’y a pas de service d’anatomie pathologie

Amener un kit urgence pour contamination VIH

Avoir une idée de la technique et amener matériel pour drainage tamponnade enfant..

Porter ses fils

Porter ses gants (penser à les doubler)

Porter des sondes urinaires

Laisser un commentaire