Compte rendu de mission – Novembre 2018 – Kankan – Formation prise en charge du pied diabétique

 

Rapport de Mission

Formation à la prise en charge du pied diabétique

Hôpital Régional Kankan

3 au 17 Novembre 2018

Référente EDA :
Patricia COLLIN, infirmière diabétologie

Objectif :

- Améliorer la Prise en charge du pied diabétique

- Education thérapeutique du diabétique

La mission a pour but de former les soignants à une meilleure prise en charge des patients diabétiques surtout dans le domaine de la prévention. Et ceci à fin de ne pas avoir à gérer les complications du diabète.

Déroulement de la mission  :

Le premier jour de la mission, après avoir été accueillie chaleureusement par le Dr Camara et l’ensemble de l’équipe du service de diabétologie, nous avons procédé à la réfection des pansements des patients présents dans le service ainsi que des patients venus en consultation externe.

J’ai pu me rendre compte que le matériel fourni par les patients était limité à des compresses stériles, du sérum physiologique et des bandes.

Afin de pouvoir améliorer la prise en charge des soins, j’ai conseillé à l’équipe d’utiliser un antiseptique (Povidone) pour la désinfection des plaies, du sucre en poudre et du tulle gras pour déterger et ainsi favoriser la cicatrisation. ​​ La plupart des pansements étaient infectés. Dans un premier temps nous avons fourni le matériel. Les patients ont pu ensuite se le procurer.

J’ai pu former 6 personnes de l’équipe pour la réfection des pansements avec les nouveaux produits, le personnel ayant déjà les connaissances de base pour nettoyer les plaies.

Nous avons pu constater une nette amélioration des plaies après quelques jours de soins. On pouvait compter en moyenne 6 à 7 pansements par jour (patients externes compris).
Parallèlement à la prise en charge des pansements, il y a eu plusieurs formations de dispensées :
La plus importante était bien évidement la prise en charge du pied diabétique en insistant sur la prévention, le dépistage des premiers signes pour éviter l’aggravation des ​​ plaies.
Cette formation s’est faite avec un support sous forme de jeu de carte destiné à la base pour ​​ les patients. L’équipe pourra ainsi s’en servir pour l’éducation des personnes diabétiques.
Des rappels quotidiens ont été faits à l’équipe avec mise en pratique sur les patients présents dans le service et ceux venus en consultation externe.
Nous avons également travaillé sur le suivi des glycémies pour adapter au mieux le traitement et agir ainsi par voie de conséquence sur la diminution des complications liées au diabète.
Parallèlement aux formations concernant la diabétologie, j’ai fait des rappels concernant certains soins infirmiers tel que la pose de sonde nasogastrique, de voies veineuses périphériques, préparation du matériel et surveillance du patient en ponction pleurale, ponction d’ascite. Ces soins peuvent être dispensés aux patients hospitalisés dans le service.
Un protocole en lien avec chaque formation et chaque soin a été mis en place.
La journée nationale de dépistage du diabète prévue le 14 novembre n’a pas pu être mise en place à l’hôpital. Elle a été reportée au 17 novembre, le jour de notre départ. Néanmoins j’ai pu participer à la préparation de l’organisation de cette journée. Le Dr Camara m’a également communiqué les résultats de cette journée par mail à mon retour en France. Cette journée aura permis de dépister 13 personnes sur 138 venues soit environ 10%. Selon les statistiques nationales un adulte de plus de 50 ans sur dix est diabétique. Le dépistage et la prévention sont sans aucun doute primordiaux.

CONCLUSION
En conclusion, c’est une mission très positive. Malgré le manque de moyens, parfois de connaissances ​​ et aussi d’un peu de laxisme, l’équipe du service de diabétologie a participé activement. Bonne progression pour la réfection des pansements. ​​ A souligner aussi tout l’intérêt porté par le Dr Camara et son implication pour le bon déroulement de cette mission.
Pour maintenir cette dynamique il est nécessaire de poursuivre les formations, d’assurer le suivi de la mise en place des protocoles, d’y apporter des modifications si nécessaire.
D’autres améliorations pour une meilleure prise en charge du patient peuvent être apportées telle que la mise en place de feuilles de suivi de glycémie des patients hospitalisés, de fiches pansements. Cela pourra aussi motiver les équipes.

La prise en charge du pied diabétique étant un élément nouveau pour les soignants, il est indispensable de continuer à les former pour conforter leur prise de conscience de l’importance de la prévention. Même si l’on peut noter parfois un manque de rigueur, l’équipe n’en reste pas moins motivée et demandeuse. ​​ D’autres missions seront, à n’en pas douter, les bienvenues.

 

 

 

 

Laisser un commentaire