COMPTE RENDU – MISSION CHIRURGIE UROLOGIQUE

COMPTE RENDU

MISSION CHIRURGIE UROLOGIQUE

HOPITAL REGIONAL DE KANKAN

DU 1 AU 16 FEVRIER 2020

 

 

Référent expert:

Dr Jean-Pierre   DULAC

Chirurgien urologue

 

Introduction

4éme mission d’enseignement de la RESECTION ENDOSCOPIQUE DE PROSTATE.

 

Objectifs de la mission

Progresser dans la résection, mais également apprendre l’urétrotomie interne endoscopique et des techniques de dilatation instrumentale non traumatique des sténoses de l’urètre.

 

Déroulement de la mission

Accueil chaleureux comme à ma mission précédente, interlocuteurs urologues identiques le Dr SIDIBE et le Dr MARA, auxquels s’est joint le Dr DIAKITE, en formation urologique à Dakar (3éme année)

 

Observations et constats initiaux

1° Amélioration très significative de la rigueur du service d’urologie, qui était inexistante  avec en particulier une fiche de surveillance post opératoire au lit de chaque patient.

2° Colonne vidéo, source de lumière au bloc satisfaisantes permettant des démonstrations dans d’excellentes conditions.

 

Activités réalisées

  • Organisation quotidienne du travail au bloc opératoire et visite biquotidienne dans le service d’urologie
  • Réunions
  • Formations réalisées :
  • apprentissage de la cystoscopie, de l’urétrotomie interne,
  • poursuite de l’apprentissage de la résection endoscopique de prostate
  • amélioration de la technique d’adénomectomie par voie haute , celle de l’urétroplastie avec lambeau de muqueuse buccale
  • Thématiques des formations…

 

Moyens matériels disponibles

Cystoscope, urétrotome endoscopique, résectoscope, pince à corps étranger endoscopique, bougies de dilatation  filiformes  de taille croissante.

 

Résultats observés

Quantitatifs

  • Nbre de sessions de formation : 2 à 3 procédures endoscopique/jour  5 jours par semaine
  • Nbre de participants : 3 : Drs SIDIBE, MARA et DIAKITE, chirurgiens urologues
  • Activités de consultation : de manière ponctuelle, les consultations étant réalisées par les urologues guinéens

Qualitatifs

Progression technique indiscutable des urologues mais insuffisante pour laisser le matériel à  leur disposition

 

Points forts :

Motivation très forte, équipement en progression

 

 Points à améliorer :

Hygiène au Bloc

Prise en charge de l’anesthésie

Table opératoire adaptée

Ampli de brillance pour réaliser des procédures endoscopique sur le haut appareil : montée de sonde double J, extraction de calcul.

 

 Recommandations pour la suite des actions

Confier l’entretien  du matériel d’endoscopie à une seule personne (JO ?)

Ouverture (prévue en mai 2020) d’une salle dédiée à l’urologie où le matériel sera entretenu, stocké et protégé

 

CONCLUSION

Mission passionnante, progrès indéniables, espoir de créer à KANKAN la première unité hospitalière publique d’endoscopie urologique.

 

 

 

 

Laisser un commentaire