COMPTE RENDU MISSION DIABETOLOGIE

HOPITAL REGIONAL DE KANKAN

DU 1 AU 16 FEVRIER 2020

 

 

Référent expert:

Dr Marc Malou

Diabétologue

 

PRÉAMBULE 

 

L’idée de la mission était née d’une erreur de jugement de ma part ; le fait que beaucoup d’enfants diabétiques DT1 de KANKAN était en carence insulinique profonde par insuffisance de traitement, et méconnaissance des bienfaits d’une alimentation équilibrée et d’une activité physique adaptée.

Cette idée (fausse) venait des quelques patients cachectiques à glycémie élevée, rencontrés au cours des visites dans le service et au cours des consultations du docteur CAMARA, diabétologue à l’hôpital de KANKAN (missions EDA de décembre 2017 et de juin 2018).

J’avais alors conçu la prise en charge de ces jeunes patients par insulinothérapie adaptée et éducation thérapeutique.

Je me suis trompé.

 

INTRODUCTION

 

L’idée innovante qui a motivé la mission M2 EDA KANKAN, dont le concept est né dans une semi-urgence (voir préambule), était de démontrer les bienfaits d’une éducation thérapeutique en diabétologie à l’hôpital de KANKAN, dans le service de diabétologie du docteur CAMARA.

 

L’équipe était constituée de 

 

Madame Patricia COLLIN – infirmière – spécialiste du pied diabétique

Madame Cécile GARCIA – Diététicienne nutritionniste – titulaire du diplôme ETP

Docteur Marc MALOU : Médecine Interne – titulaire du diplôme ETP (décembre 2017

 

ÉTUDE ETP /INSULINOTHÉRAPIE – KANKAN

 

But de l’étude 

 

Répondre à deux questions 

 

  1. L’éducation thérapeutique améliore-t-elle l’équilibre glycémique (GAJ, GPP et hémoglobine glyquée) ?
  2. Le traitement du diabète par deux insulines « modernes » (ABASAGLAR° / APIDRA°) est-il supérieur au traitement habituellement prescrit (INSULATARD, MIXTARD 30, ACTRAPID) à l’hôpital de KANKAN ?

 

Principes de l’étude 

 

Étude ouverte conduite au CHR de KANKAN par le docteur CAMARA

 

Durée : 3 mois

 

Population : 20 patients ayant un DT1 ou un DT2 traité par insulinothérapie

 

Deux cohortes : 10 patients par cohorte – les patients sont « tirés au hasard » pour constituer les deux groupes

 

Bilan initial :

Diagnostic éducatif (QS – Diagnostic Éducatif Spécifique Diététique) pour tous les patients

 

Éducation Thérapeutique :

 

Objectifs 

Le personnel de l’hôpital de KANKAN sera formé à l’ETP en diabétologie

Les patients des deux cohortes seront autonomes dans leur vie de diabétique

 

La phase d’enseignement des principes ETP et ETP « des enfants et des jeunes adultes DT1 » se déroula sur les deux semaines de la mission :

 

  1. Première semaine : ETP pour le personnel du service de diabétologie de l’hôpital de KANKAN
  2. Deuxième semaine : ETP par et avec le personnel de diabétologie de l’hôpital de KANKAN, pour les patients des deux cohortes

 

PREMIÈRE SEMAINE

 

Les séances d’ETP diabète se sont déroulées de 14 heures à 17 heures les mardi 4, mercredi 5, jeudi 6 et vendredi 7 février

 

Personnel du service de diabétologie ayant participé à l’enseignement :

 

  1. Saran Foulematou Condé
  2. Abdoulaye Diakite
  3. Madeleine Yombouno
  4. Moussa Camara
  5. Sekou Tounkara
  6. Kolou Koivogui

 

Déroulé de l’enseignement

 

Mardi 14 heures : Marc Malou

 

Accueil des participants

 

Table disposée en U

Présentation

Tour de table

Ce qui va se passer sur 3 jours

 

Outils :

La structure en 3 D des organes atteints par la maladie diabétique

Les trois panneaux bleus sur l’alimentation et l’activité physique

Le panneau incolore 1 sur où et comment s’injecter l’insuline, les règles d’asepsie, les erreurs à éviter

Le panneau incolore 2, comment modifier la dose d’insuline basale en fonction de la GAJ

Les deux panneaux rouges sur les complications du diabète et la surveillance des pieds et des dents

Les deux panneaux jaunes sur les signes de l’hypoglycémie et de l’hyperglycémie et comment les corriger

Le panneau vert sur les objectifs glycémiques, GAJ, GPP, Hémoglobine glyquée

 

1 – Que savez-vous du diabète

 

Objectif : l’apprenant doit passer de l’incompétence inconsciente à l’incompétence consciente

Méthode : jeu des questions / réponses

Support : paper-board

Durée : 15 minutes

Sérier et synthétiser les réponses

Qu’est-ce que le diabète ?

Comment devient-on diabétique ?

Quelles modifications alimentaires doit-on faire lorsque l’on est diabétique ?

Quelle activité physique doit-on faire lorsque l’on est diabétique ?

Faut-il prendre des médicaments ?

Lesquels ? Comment se surveille-t-on lorsque l’on est diabétique ?

Quels sont les risques du diabète ?

 

2 –  Étude des panneaux récapitulatifs et de la structure en 3 dimensions

 

Objectifs : Renforcement des connaissances acquises

 

Méthode : démonstrative

 

Outils :

La structure en 3 D des organes atteints par la maladie diabétique

Les trois panneaux bleus sur l’alimentation et l’activité physique

Le panneau incolore 1 sur où et comment s’injecter l’insuline, les règles d’asepsie, les erreurs à éviter

Le panneau incolore 2, comment modifier la dose d’insuline basale en fonction de la GAJ

Les deux panneaux rouges sur les complications du diabète et la surveillance des pieds et des dents

Les deux panneaux jaunes sur les signes de l’hypoglycémie et de l’hyperglycémie et comment les corriger

Le panneau vert sur les objectifs glycémiques, GAJ, GPP, Hémoglobine glyquée

 Mercredi après-midi : Cécile GARCIA et Marc MALOU

 

Alimentation et diabète : Question d’équilibre alimentation équilibré / activité physique

 

Présentation :

-Connaissez-vous mon métier ?

-L’éducation thérapeutique d’un patient selon vous c’est quoi ? A quoi cela sert-il ? ? Comment ?

Donc l’objectif de mon intervention au sein de votre service pour le personnel soignant, c’est :

-Formation et transmission des techniques de pratique pour l’éducation thérapeutique notamment de l’échange par des ateliers ludiques participatifs et permettant de se mettre en situation pour insuffler un sens au changement notamment pour obtenir et/ ou améliorer son équilibre alimentaire

Ces ateliers doivent s’adapter au mode de vie de la population en Guinée Conakry et à la culture culinaire en tenant compte des croyances et ressources

 

Première partie de la séance 1 :

 

Méthode : participative active

 

Outils : pyramide de l’alimentation

 

Déroulé de séance 1 :

 

La séance 1 comprend trois ateliers que les apprenants vont réitérer la semaine 2 avec les patients en notre présence

 

ATELIER 1 :

Diagnostic éducatif diététique spécifique venant compléter la fiche de collecte de données qu’ils utilisent –son intérêt

Mise en situation sous forme de petit groupe un apprenant se met « dans la peau d’un patient » et un apprenant lui pose les questions et remplit le document

 

ATELIER 2 : faire le point sur les idées reçues – Halte aux idées reçues

Par huit questions VRAI /FAUX ou le groupe doit lever le panneau vrai ou faux quand je pose la question

Puis explication du POURQUOI de la réponse

Objectif : faire le point sur les connaissances des apprenants

(lors de la formation du personnel nous avons fait 7 groupes au vue des 28 salariés présents du service et donc chaque groupe avait le nom d’une famille d’aliment pour montrer l’intérêt de manger un peu de chaque groupe d’aliments dans la journée et donc obtenir un équilibre )

 

ATELIER 3 : la PYRAMIDE de l’équilibre alimentaire les 7 familles (document à trou imagé)

Distribution du document à chacun et des photos d’aliments aux différents groupes d’apprenants avec des photos « piège » notamment groupe boissons

 

Explication de l’importance de la grandeur des étages pour l’équilibre

 

Début : on commence par le bas de la pyramide, c’est-à-dire le premier étage, je montre la photo du verre d’eau et demande de quel groupe d’aliment fait-elle partie ? puis les apprenants doivent écrire boissons dans la case du bas puis montrer les autres boissons attention carte piège ! (sodas, jus, jus de fruits industriels, Guinio, coca…) et dire s’ils en connaissent d’autres notamment (Thé, café, infusions sans sucre, sodas light)

Puis on remonte au deuxième étage (aide de la photo et le 5 par jour sur le document) fruits et légumes

Explications avec quantité portion de poignée à chaque repas pour les fibres / vitamines /  minéraux associés toujours à des féculents

Intérêt des fibres pour l’équilibre des glycémies // glucides lents des féculents

Ecrire ce deuxième groupe

Puis je montre une photo de riz et demande quelle famille d’aliments au troisième étage, l’écrire et le groupe apprenant féculents montre d’autres photos puis commentaire et quantités ménagères données 2 bols de féculents cuits

On remonte au quatrième étage on montre un yaourt produit laitier idem pour les photos et explications de 2 à 3 portions par Jour 2 doigts de fromage

Puis cinquième étage, on montre la photo du poulet ? quelle famille ? Montrez-nous d’autres exemples ?

Quantité la poignée de main de poisson ou de viande ou 2 œufs

Puis sixième étage les produits gras monter la photo image des 4 c à soupe d’huile l’huile puis d’autres sources de matières grasses ? montrer les autres photos, rappel des quantités 4 c à soupe donc bien doser avec la c à soupe lors des préparations ou équivalent de 1 c à soupe (parler de l’avocat, des cacahuètes, des noix de cajou)

 

Puis dernier et septième étage,  la plus petite case : montrer la confiture, et demander le nom de la famille d’aliment et faire noter «produits sucrés » ; rappel aliment plaisir à la fin d’un repas, donner quantité maximale dans la journée en carrés de sucre et c à café soit 6 carrés de sucre répartis dans la journée ou 6 c à café de sucre ou équivalent

 

Montrez des exemples ? vos aliments photos ? gâteaux, chocolat, fruits secs…attention aux cubes Maggi qui apportent du gras mais aussi beaucoup de sel donc diminuer par 2 les portions lors des préparations

 

Conclusion : L’alimentation du diabétique est une alimentation équilibrée variée dont tout le monde devrait avoir. Avec la spécificité des horaires réguliers, des fibres à chaque repas, des quantités régulières de féculents à chaque repas en privilégiant les légumes secs, lentilles, haricots blancs, rouges, le fonio, le sorgho

Avec la possibilité mais en quantité modérée et contrôlée de consommer des produits sucrés au cours d’un repas ou lors des hypoglycémies

 

Terminer la session d’ETP par la remise d’objectifs réalisables à mettre en place par le patient en accord avec lui tant sur le plan :

Alimentation

Activité physique

Traitement

Le Noter sur son carnet de suivi puis sur le question 8 à la fin du diagnostic éducatif diététique et activité physique

Lui donner les 3 exemples de menus concrets équilibre à 90 g de glucides pour les repas.

 

Séance 2 :

Elle peut être complémentaire pour le suivi et l’observance

Elle peut être choisi après le diagnostic éducatif si le patient présente des grandes difficultés d’écriture ou compréhension

 

Méthode démonstrative : parcours éducatif imagé avec l’affiche « chercher l’erreur »

 

Objectif :

 

Faire le point de façon visuelle sur alimentation et diabète après avoir fait le diagnostic éducatif avec l’enquête alimentaire et rappel des 24 heures et ressenti de patient en grande difficulté et qu’il n’y a pas de groupe de patients prévus ce jour là

Ou « piqure de rappel » si le patient a déjà participé à la séance 1

 

Début du parcours : A côté de la porte de la salle d’ETP de diabétologie puis avancer le long du mur parcours analyse d’affiches avec la première affiche récapitulative pour la régularité des heures des repas et l’intérêt de la régularité des portions de féculents donc de glucides aux trois repas par jour toujours associés à des légumes portion et intérêt pour les fibres puis affiches pour la courses à chercher l’erreur le ? à l’affiche piège aliments interdits et donc dire autorisés en petite quantité et /ou de façon occasionnelle au cours d’un repas ou lors d’hypo

 

Temps de réflexion et d’explication avec exemple du gâteau pour son anniversaire ou lors d’une invitation

 

Marc Malou 

 

  1. Complications du diabète

Cours démonstratif : avec les organes impliqués dans le diabète et lieux des complications secondaires

Cours démonstratif sur l’affiche murale

Magistral sous forme de question / réponse

 

 

 

 

 

 

 

  • Équilibre glycémique

Objectifs : ce qui fait « monter » la glycémie, ce qui « fait » baisser la glycémie

 

Méthode : participative / active

Support :

Jeu de carte DIABCARE : 15 minutes

Internet : Durée : 15 minutes

 

Le jeu TIC TAC DIAB  (colore la vie) : équivalence glucidique / teneur en glucides des aliments d‘une même classe / index glycémique variable : durée 15 minutes

 

 

       3     Hémoglobine glyquée

 

Objectif : intérêt de l’hémoglobine glyquée

Méthode : démonstrative

Support : ordinateur – you tube – connexion internet

Durée : 15 minutes

 

 

Jeudi   après- midi :

 

Patricia COLLIN : Le pied diabétique, savoir où et comment s’injecter l’insuline, connaitre les signes d’hypoglycémie et d’hyperglycémie et les méthodes correctives et de prévention

 

Magistral :

Question / réponse

Power Point

Participatif / actif sur les pieds diabétiques : faire, faire faire et corriger

 

Participatif / Actif :

Hypoglycémie / hyperglycémie / Équilibre glycémique avec jeu Hypoglycémie et hyper glycémie et

 

Participatif / Actif :

Autocontrôle glycémique

 

Démonstratif avec panneau :

Où et comment s’injecter l’insuline

 

Vendredi après-midi : synthèse sur 2 heures et objectifs personnalisés de fin de programme

 

 

 

 

 

 

 

DEUXIÈME SEMAINE 

 

ETP destinée aux apprenants et aux patients

Chaque session dure deux jours + une après-midi de synthèse le vendredi

Le diagnostic éducatif a lieu le lundi matin avec les trois membres EDA et le personnel du service de diabétologie

Les séances ont lieu l’après midi

Cohorte N°1 : lundi 10, le matin, diagnostic éducatif ; lundi 10 et mardi 11 février après-midi de 14 à 16h30 : ETP

Cohorte N°2 : mercredi 13 matin : diagnostic éducatif ; mercredi 13 et jeudi 14 février matin et après-midi de 14 à 16h30 : ETP

Cohorte N° 1 et 2 : vendredi à 14 février de 10 heures à midi : jeux et remise des carnets de diabétiques avec les objectifs glycémiques quotidiens et à 3 mois – distribution des cadeaux – photos de groupe

 

Lundi après-midi et mercredi après-midi :

 

Marc Malou et Cécile Garcia

 

Marc Malou

Étude des panneaux spécifiques (musé ludique de la salle de diabétologie) et de la structure en 3 dimensions

Objectifs : Renforcement des connaissances acquises

Méthode : démonstrative

Outils :

La structure en 3 D des organes atteints par la maladie diabétique

Les trois panneaux bleus sur l’alimentation et l’activité physique

Les trois panneaux rouges sur les complications du diabète et la surveillance des pieds et des dents

Les deux panneaux jaunes sur les signes de l’hypoglycémie et la comment corriger celle-ci

Le panneau vert sur les objectifs glycémiques, GAJ, GPP, Hémoglobine glyquée

 

Le jeu DIABCARE : maintenir la glycémie à l’équilibre

 

Cécile Garcia

 

Au cours de la visite intervention en équipe pour les explications et des grandes règles diététiques puis des mises en situation pour les patients pratiquant beaucoup d’activité physique ou métier particulier (notamment un maçon dans le groupe), point sur les quantités ménagères, (c à soupe, tasse, poignée, ½ assiette) et de l’intérêt de la variété de l’alimentation, conseil d’association pour palier au problème de manque de protéines e notamment du groupe Viande Poisson Œuf )

 

 

 

 

Atelier mise en pratique lors de la visite à mi-parcours avec présentation et réflexion pour les quantités de morceaux de sucre visuels pour exemple d’une brique de  jus de pomme et des canettes de jus GUINI CAPRI-SUN), lien avec le re sucrage

 

Exemple de petit déjeuner concret visuel et adaptée pour toute la famille avec une (brique de lait une orange une bouillie d’avoine et de l’OVOMALTINE) au vue des résultats des différents diagnostics ou le déséquilibre est dès le matin avec un pti déjeuner composé que de riz ou de fonio

 

Mardi 11 après-midi et jeudi 13 février toute la journée : Marc MALOU et Patricia COLLIN

 

Marc MALOU  / Cécile GARCIA / Patricia COLLIN

 

Patricia COLLIN

Autocontrôle glycémique – comment remplir le carnet d’autocontrôle glycémique

Comment et où injecter l’insuline : panneau spécifique

 

Exercices physiques :

 

Corde à sauter :

 

Exercice N°1 : Trois à cinq séries avec deux minutes de récupération complètes entre les séries

Si les personnes sont à l’aise, on augmente progressivement la durée des répétitions : 20 secondes puis 30 secondes

 

Le jeu TIC TAC DIAB (colore ma vie) : équivalence glucidique / teneur en glucides des aliments d‘une même classe / index glycémique variable

 

Cécile GARCIA 

 

1.La pyramide des 7 familles à partir d’images d’aliments  Objectif : Equilibre alimentaire manger un peu de tout notamment chaque groupe d’aliments

Pour introduire l’atelier : combien de groupe existe-t-il ?

Après les différentes réponses et la distribution des documents début par le bas de la pyramide avec le groupe boisson.

 

Patricia COLLIN

 

Jeu : hypoglycémie / hyperglycémie / glycémie à l’équilibre

Le pied diabétique : slide, étude du panneau spécifique

 

Vendredi après-midi : Dr CAMARA et équipe EDA – malheureusement, du fait du décès du docteur KEITA, la séance a dû être annulée et remplacée par une séance avec les deux cohortes et le personnel du service de diabétologie (le vendredi matin)

Ce qui était initialement prévu : Recommandations pratiques pour les patients ; on insistera sur l’observance et la nécessité du suivi ; remise des carnets d’auto-surveillance et écriture pour chaque patient des doses d’insuline, de leur répartition et des objectifs glycémiques

 

 

EN PRATIQUE

 

 

Bilan initial : diagnostic diététique et éducatif

Poids

Episodes d’hypoglycémies ?

Observance thérapeutique ?

GAJ

TA

Remplir sur le diagnostic éducatif, l’enquête alimentaire des 24 heures

Hémoglobine glyquée (réalisée hôpital de CONAKRY)

 

 

SUIVI : mensuel – en consultation par le Dr CAMARA

Poids

Episodes d’hypoglycémies ?

Observance thérapeutique ?

GAJ et PP

TA

 

End Point :

Poids

Episodes d’hypoglycémies ?

Observance thérapeutique ?

GAJ et PP

TA

Remplir sur le diagnostic éducatif, l’enquête alimentaire des 24 heures

Hémoglobine glyquée (réalisée hôpital de CONAKRY)

 

Les différents protocoles d’insulinothérapie à l’hôpital de KANKAN :

 

  1. Actrapid – Actrapid – Insulatard

 

  1. Mixtard – – Mixtard

 

  1. Mixtard – Actrapid – Mixtard

 

  1. Insulatard – – Insulatard

Personnel d’enseignement ETP 

  • Saran Foulematou Condé
  • Abdoulaye Diakite
  • Madeleine Yombouno
  • Moussa Camara
  • Sekou Tounkara
  • Kolou Koivogui

 

Première cohorte : 11 patients

 

Deuxième cohorte : 13 patients

 

Diagnostic diététique et éducatif 

 

Première cohorte de dix patients : lundi 10 février matin

Deuxième cohorte de dix patients : mercredi 11 février matin

 

Enseignement Thérapeutique du Diabète 

 

Première cohorte : lundi après-midi, mardi après-midi et vendredi matin

Deuxième cohorte : mercredi 11 février après-midi, jeudi 12 février toute la journée et vendredi matin

 

Changement d’insuline 

 

Schéma basale + Apidra matin et midi

Abasaglar : Le quart de la dose totale d’insuline antérieurement prescrite

Apidra : le quart de la dose totale antérieurement prescrite le matin et le midi

 

Schéma Mixtard 30 matin et soir :

Abasaglar : Le quart de la dose totale d’insuline antérieurement prescrite

Apidra : le quart de la dose totale antérieurement prescrite le matin et le midi

 

Le docteur CAMARA ajustera les doses d’ABASAGLAR au cours de consultations successives rapprochées en début d’étude

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire