Les projets du pôle santé

Présentation

L’ONG Les Enfants de l’Aïr participe depuis 2000 à l’appui et au développement de 2 pays, le Niger puis la Guinée.

Dans le domaine de la santé, depuis 2011 en Guinée, les professionnels de la santé de l’ONG participent activement, sous forme de compagnonnage, à l’amélioration des plateaux techniques et des pratiques de soins dans les structures de santé (centres de santé, hôpitaux) de Haute Guinée.  Cet appui se décline par 5 missions formatives annuelles fortes chacune de 18 membres et par l’apport d’équipements et de consommables par containers.

Le pôle santé travaille sous forme de projets portés par un responsable et animés par des formateurs.

Il regroupe 300 professionnels de santé dont 80 partent chaque année en mission. Plusieurs rôles leurs sont assignés :

– en France :

  • Contribuer à la recherche de fournitures biomédicales, d’équipements et de matériels fonctionnels adaptés aux structures de santé guinéennes
  • Participer aux groupes de travail selon les domaines de compétences pour préparer les activités en amont et en relation permanente avec les homologues guinéens

– en Guinée :

  • Appuyer, sous forme d’assistance technique, la conception, la mise en œuvre et le suivi de projets élaborés par les bénéficiaires guinéens et financés par les bailleurs de fonds.
 
  • Respecter les protocoles nationaux de santé et les pratiques des soignants tout en apportant les éléments d’amélioration dans l’hôpital régional de Kankan (HRK), l’hôpital préfectoral de Siguiri (HPS), les centres de santé (CS) ruraux et urbains des districts.

Projets en cours

En guinée

Compagnonnage chirurgical :

Compagnonnages formatifs en chirurgie gynéco-obstétricale, traumatologique, viscérale ; en médecine (cardiologie, diabétologie, infectieuse, pédiatrie) ; en santé maternelle et échographie gynéco-obstétricale ; en soins infirmiers et prévention des infections ; en informatique médicale ; en maintenance hospitalière. (avec l’appui des Laboratoires Hartmann et des structures de santé françaises)

Lieux : hôpitaux et centres de santé

Formateurs EDA : toutes les compétences couvrant ces domaines

Lutte contre les causes de la mortalité maternelle et néo-natale

2015-2018 : projet pour renforcer les capacités de lutte contre les causes de mortalité et de morbidité maternelles et néo-natales à chaque niveau de référence de la pyramide des soins dans le district sanitaire de Siguiri (financement Société AngloGoldAshanti) coordonné par l’ONG Kosimankan.

Dans ce district, 1 accouchement sur 8 se solde par la mort de la mère ou du nouveau né ou des deux.

Le projet permet de : sensibiliser les communautés sur la santé maternelle, former les agents de santé communautaires et des centres de santé sur la prise en charge du paludisme et sur les risques liés à la maternité, d’améliorer les connaissances des personnels et les plateaux techniques à l’HPS.

Formateurs EDA : sages femmes, médecins pédiatres et gynéco-obstétriciens, infirmières, infirmières puéricultrices, informaticiens.

Création d’une crèche hospitalière à l’Hôpital Régional de Kankan :

2018-2020 : création d’une crèche pour l’accueil des enfants du personnel soignant de l’HRK (financement Fondation Pierre Fabre, ONG la Pérégrina) ; sur un effectif total de 182 Agents, 107 sont des femmes pour la plupart mamans d’enfants en bas âge qu’elles allaitent jusqu’à l’âge de 2 ans.

Actuellement, elles ne disposent d’aucun moyen de garde pour ces enfants et assurent les soins auprès des patients avec leur enfant qu’elles gardent dans leur dos ou qu’elles allongent sur le lit dans la salle de soins. Ces nourrissons sont donc exposés à des maladies infectieuses graves et létales. Maladies qu’ils peuvent en outre transmettre aux autres membres de la famille à leur retour au domicile.

Le projet a permis de réhabiliter des locaux délabrés d’un bâtiment hospitalier avec création d’une salle d’activité, de deux salles de repos, une salle de change. Et de recruter une directrice, deux assistantes maternelles, une femme de ménage, une comptable. L’ouverture est prévue au 1er octobre 2018.

Formateurs EDA : directrice de crèche, infirmière, auxiliaires puéricultrices, maintenanciers

Projet pilote de prise en charge des urgences hospitalières à Kankan et Siguiri :

 

2018-2020 : appui à la coordination et la mutualisation des moyens nécessaires à la prise en charge des urgences médico-chirurgicales dans la commune urbaine de Kankan et de Siguiri (financement Fondation Pierre Fabre, Expertise France. En attente: la Société Anglogold de Guinée – SAG).

On estime à plus de 20 000 le nombre de motos chinoises qui sillonnent les villes à toute heure entrainant de nombreux accidents. Patients polytraumatisés sans prise en charge avec des séquelles irréparables.

Le projet consiste à créer une chaine d’intervention depuis le lieu de l’accident jusqu’au service des urgences de l’HRK et de l’HPS puis vers les services de traumatologie, chirurgie, pédiatrie. Ce qui nécessite la réhabilitation des Urgences, la formation de tous les intervenants (Personnels hospitaliers, Sapeurs Pompiers, Protection Civile, Croix Rouge, service de santé de l’armée), la dotation et l’équipement de véhicules de secours.

Formateurs EDA : médecins et infirmiers urgentistes, anesthésistes, ambulanciers

Amélioration des cabinets dentaires de Kankan et Siguiri

2013-2021 : renforcement de l’offre de soins et du plateau technique des cabinets dentaires hospitaliers de Kankan et Siguiri.

Ces deux cabinets dentaires, ayant chacun deux chirurgiens dentistes, des infirmières chargées des extraction, de l’hygiène et du secrétariat, souffrent de l’exiguïté des locaux, d’une alimentation électrique insuffisante et d’absence d’eau aux robinets. Les fauteuils dentaires sont obsolètes et seule une pièce à main fonctionne. Ils prennent en charge de nombreuses extractions, des cellulites-ostéites géantes.

L’ONG a développé :

L’apport d‘instruments, matériels et consommables (anesthésiques, aiguilles pour remplacer les aiguilles intra musculaire utilisées, de fournitures pour l’hygiène des locaux, d’un fauteuil dentaire à Kankan, d’une radiologie argentique à Siguiri.

L’envoi de chirurgiens dentistes et d’assistantes dentaires (3 à 4/an dans des missions de 15 jours)

Ce qui a permis de lancer l’initiation et la formation aux soins conservateurs et à la radiologie (avec les problèmes inhérents que sont la continuité de disponibilité des consommables, en particulier les composites, et des révélateurs-fixateurs), à la gestion et à l’hygiène du cabinet dentaire.

– des campagnes de prévention buccodentaire réalisées par un binôme guinéo-français dans les collèges-lycées et dans les centres de santé des deux villes.

 

 

Projets à venir

En guinée

Appui à l’organisation de l’hôpital régional de Kankan

Elaboration collaborative de projets de service à l’HRK pour une définition des rôles et fonctions de chaque personnel, une meilleure synergie entre tous les personnels, des relations hiérarchiques acceptées et comprises.

Formateurs EDA : cadres de santé, personnels des directions hospitalières

Prise en charge de la cétose chronique chez le jeune enfant

projet de prise en charge de la cétose chronique par carence en insuline chez le jeune enfant à l’HRK

Formateurs EDA : diabétologues, équipe éducative

Renforcement des interventions en santé maternelle et néo-natale dans la région de Kankan

Projet d’appui au renforcement des interventions en santé maternelle et néonatale  dans la région de Kankan

Les objectifs sont d’améliorer le niveau de prise en charge des femmes au niveau périphérique, de renforcer la participation communautaire pour la santé maternelle, d’améliorer le plateau technique et les pratiques de l’hôpital régional de Kankan sur la maternité sans risque

Formateurs EDA : sages femmes, médecins généralistes, pédiatres et gynéco-obstétriciens, infirmières, infirmières puéricultrices, informaticiens.

Consruction d’une maternité et réhabilitation d’autres locaux

 

Projet de construction d’une maternité et réhabilitation des autres locaux au centre de santé urbain de Kabada-Kankan

 

Intervention dans les centres de soins urbains et ruraux

Interventions dans les centres de soins urbains et ruraux, dans l’enseignement des personnels de santé

Projets terminés

En guinée

Lutte contre la mrotalité maternelle et néo-natale dans le district sanitaire de Kankan

2012-2017 : projet de lutte contre la mortalité maternelle et néonatale dans le district sanitaire de Kankan (financement Fondation Sanofi Espoir) coordonné par l’ONG locale Kosimankan

L’objectif général était de renforcer les capacités de lutte contre les causes de mortalité maternelle et néonatale à chaque niveau de référence de la pyramide des soins dans le district sanitaire.

Les deux causes essentielles de cette mortalité étaient :

le retard ou l’absence de référence des femmes enceintes à risque jusqu’à la maternité de l’HRK

les consultations prénatales le plus souvent absentes ou tardives ce qui est imputable en partie au manque de sages femmes et aux lacunes de connaissance chez les agents de santé qui réalisent les accouchements dans les CS.

Réalisations par le projet :

Enquêtes anthropologiques sur la santé maternelle.

Dotation à l’HRK d’une ambulance 4*4 : 300 femmes transportées en urgence sans aucun cas de mortalité

Formation de 290 accoucheuses villageoises avec remise de matériels et documents, formation de 70 agents de santé en soins obstétricaux avec supervision formative.

Sensibilisation de 420 000 femmes des communautés sur les facteurs de risque liés à la grossesse et à l’accouchement

Formation des SF de la maternité de l’HRK sur les thématiques autour de la santé maternelle.

Formation à la médecine néonatale des médecins (gynéco-obstétriciens, pédiatres) et des personnels de la pédiatrie et de la maternité.

Apport d’un échographe neuf MyLab Space Esaote Kontron et d’un échographe Hitachi Eub 250 pour formation à l’échographie gynéco-obstétricale à l’HRK.

Les formateurs : équipe mixte avec les sages femmes guinéennes, les membres d’EDA (sages femmes, médecins gynéco-obstétriciens, pédiatres, infirmières, chirurgiens)

Résultats:

  • les consultations prénatales avec 4 CPN ont augmenté de plus de 11 % pour atteindre en 2016 le taux de 89 % ; le nombre d’accouchements assistés dans les CS a augmenté de 24 %
  • le nombre d’accouchements assistés à la maternité de l’HRK a augmenté de 58 % du fait d’une hausse de fréquentation et mais aussi d’une augmentation des références par les CSU et CSR

Renforcement des capacités des chefs de poste de santé des districts sanitaires de Kankan et Siguiri

2015-2017 Appui au renforcement des capacités des chefs de poste de santé des districts sanitaires et Kankan et Siguiri en collaboration avec les Directions Préfectorales de la Santé

Les postes de santé sont le premier maillon de la chaine de référence et en janvier 2015 un an après le début de l’épidémie à fièvre hémorragique Ebola, il a été constaté que les 130 infirmiers chefs de poste n’ont reçu aucune formation sur cette maladie.

Formation par EDA sur les thématiques d’hygiène et soins infirmiers et sur les maladies infectieuses : 5 journées de sessions de 7 heures 3 fois/an, 3 journées d’évaluation

Les formateurs : équipe mixte avec un médecin guinéen chargé de la prévention des infections et des maladies, les membres d’EDA (médecins de santé publique, pédiatres, infirmières, sages femmes)

Journée nettoyage HPS

Projet « Twin2H »: Contribuer à la reconstruction durable des capacités des systèmes de santé

 

2015-2018 : projet Twin 2H : contribuer à la reconstruction durable des capacités des systèmes de santé, à fournir des soins de qualité, en particulier sur l’hygiène et la sécurité des soignants et des patients (financement Expertise France) à l’HRK et HPS

Résultats :

  • mise en place des comités d’hygiène et sécurité, installation des 31 personnels référents hygiène, création des comités des relations avec les usagers pour la qualité des soins
  • formation des 230 personnels de santé sur les précautions standards en hygiène et prévention des infections avec évaluation des acquis de connaissances : 50 jours de formation/an
  • réhabilitation des réseaux électriques, des systèmes d’adduction d’eau, des buanderies, des latrines par les maintenanciers EDA
  • apport d’incinérateurs, autoclaves, consommables biomédicaux
  • installation de configurations informatiques dans tous les services pour la saisie des données épidémiologiques journalières.

Formateurs EDA : 38 cadres hygiénistes et infirmières, médecins biologistes, maintenanciers, informaticiens.

Résultats : la supervision des Standards de Performance hygiène et prévention des infections en 2017, montre, à l’HRK, un score de performance global égal à 97% alors qu’il était évalué à 55 % en octobre 2015 au début du projet. A l’HPS, ce score est passé de 55 % à 85 % pendant la même période